Un petit avis perso pour un Grand Acteur!

Comme à mon habitude entre deux petits moments disponibles, que fais-je? Je consulte mon portable, mes messages et les réseaux sociaux. Et mes yeux ont eu dû mal à bien comprendre de quoi parlait tout le monde en ce 14 janvier à environ 17h…

Je rêve ou quoi? Pourquoi un RIP pour Alan Rickman? … NON…! Et si.

Faut-il que je parle de lui pour autant dans un article? La réponse est sous vos yeux et plutôt longue cette réponse, parce que j’ai beaucoup à dire au final.

J’ai connu pour la première fois cet acteur dans « Piège de Cristal » (Die Hard).

Il a été le symbole du type méchant pour une grande partie de ma génération. Une génération, bercée par le stéréotype du méchant pour les américains.

Langue et/ou origine germanique ou russe. Le regard perçant, accompagné d’un mouvement de bouche et d’un sourire assez intimidant dont les dents auraient plus fait penser à un chien de la catégorie des molosses.

J’exagère à peine et Alan Rickman a su mettre son talent pour incarner avec brio Hans Gruber, ce méchant américain. Tout en incarnant le modèle de l’homme bien sous toutes les coutures. L’homme que l’on ne soupçonnerait pas au départ.

Avec lui « Die Hard » faisait vraiment peur! Et sa mort à la fin du film représentait un soulagement pour tous les enfants de mon âge qui soufflaient : « Ouf, il n’est plus, je dormirais mieux sans lui, l’incarnation du méchant! »

images

J’ai ensuite vu l’acteur pour le rôle (encore du méchant) du Shérif de Nottingham dans Robin des bois et là encore une fois…. MAIS IL FAIT PEUR LE SHERIF!

« Oh la la, si la miss doit l’épouser…. Mais mon dieu que la scène où il l’a force à l’embrasser : YAk/ Beurk ou tout ce que vous voudrez. »

Là encore la bouche du méchant, l’expression du visage, la folie incarnée, les traits déformés et un visage de méchant unique!

Et puis Harry Potter… : Il est le méchant professeur. J’ai lu Harry Potter en commençant par le  tome 2. Je suis allée voir HP à l’école des sorciers au ciné et là! Là! C’était une grande révélation. Le film rendait justice au livre du tome 2 que j’avais lu (le château, les chandelles, l’aspect magiques, mais surtout ROGUE…) et j’ai dévoré tous les tomes m’attachant de plus en plus à l’intrigue autour du professeur Rogue ou Snape pour la version originale.

JK Rowling nous offrait un personnage ambigu que nous ne pouvions pas définir par un méchant à 100%. La génération des petits qui ont connu Alan Rickman par Harry Potter ont eu peur de lui et encore une fois une génération d’enfant a été effrayée voyant en lui le Méchant le plus affreux de leurs cauchemars. Surpassant au début le maître des méchants : Voldemort.

Comment un tel exploit est-il possible? Alan Rickman est l’acteur dont le talent était des plus impressionnant. Il a su être son personnage, Rogue dans sa splendeur.

Et vous l’aurez remarqué?

Pas une seule fois, lorsque j’ai vu ses films je n’ai su que c’était le même acteur. J’ai un jour mis un nom sur l’acteur de Rogue (Snape) parce qu’il est vraiment mon acteur préféré et mon personnage de livre préféré et pour ne pas en rajouter mon personnage d’harry Potter préféré. Lorsque j’ai réalisé les autres rôles qu’il avait faits, j’ai compris son génie d’acteur.

Pas une seule fois j’avais fait le rapprochement entre les 3 rôles. Comment est ce possible? À l’époque, je n’avais pas Internet pour aller chercher. Et lorsque je le fis pour Rogue, j’ai su à ce moment-là pour les autres. Ne pas m’en rendre compte…ce qui d’habitude m’arrive rarement. Je repère les acteurs et leurs rôles. Son jeu à Alan Rickman est toujours différent malgré l’incarnation du méchant et pourtant. Il est unique dans son rôle.

Je passe sur les autres rôles qu’il a su sublimer tel que le Judge Turpin dans Sweeney Todd ou encore Son rôle du président Ronald Reagan dans le Majordome et j’en passe…

Aujourd’hui, il est parti et mon méchant le plus gentil du monde aussi, avec lui…

Repose en Paix en jouant le plus grand rôle de ta vie, celui de ta mort.

snape

 

 

 

 

 

Publicités