De Book A Oreille

Profil BooktubersApp

Bla Bla Blog

Prix littéraire de l’imaginaire #PLIB2018

Coucou les p’tits chats ! 🐈

Je m’en viens aujourd’hui blablater avec vous autour d’un article un peu particulier, puisque comme vous avez pu le voir dans le titre, on va parler du Prix littéraire de l’imaginaire des blogueurs et booktubers, pour lequel j’ai l’immense plaisir de faire partie du jury.

Ce prix, en totalité bénévole et organisé par Booktubers App, Wyrow, Patatras, Hélène Ptitelfe et Lectures en B., a pour but d’élire le livre de SFFF (Science-Fiction, Fantasy, ou Fantastique) qui nous aura le plus plu en 2017.

Pour ce faire, chaque juré devra valider plusieurs étapes, la première (après l’inscription) étant de proposer chacun entre 1 à 3 livres de SFFF, premiers tomes ou one shots, et ayant eu leur première parution en 2017. Pour le reste, je vous laisse regarder la vidéo explicative ci-dessous, qui sera bien plus claire que moi 😛

Comme vous avez pu le voir, cette première étape, devait s’effectuer avant le 5 décembre (il y a quelques jours donc), et ne vous inquiétez pas, même si j’ai traîné (je fais tout au dernier moment, comme d’hab quoi 😛 ) j’ai bien rempli mon formulaire en temps et en heure. Curieux de connaître mes choix ? 😉

Shades of Magic – V. E. Schwab

couv40964622.jpgKell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le coeur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

✏ Ma chronique ♥ (je suis en train de l’écrire, vous l’aurez sous peu)

Les Seigneurs de Bohen – Estelle Faye

couv75182856Je vais vous raconter comment l’Empire est mort.

L’Empire de Bohen, le plus puissant jamais connu, qui tirait sa richesse du lirium, ce métal aux reflets d’étoile, que les nomades de ma steppe appellent le sang blanc du monde. Un Empire fort de dix siècles d’existence, qui dans son aveuglement se croyait éternel.

J’évoquerai pour vous les héros qui provoquèrent sa chute. Vous ne trouverez parmi eux ni grands seigneurs, ni sages conseillers, ni splendides princesses, ni nobles chevaliers… Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Etoile, l’escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wens, le clerc de notaire, condamné à l’enfer des mines et qui dans les ténèbres découvrit une nouvelle voie… Et de tant d’autres encore, de ceux dont le monde n’attendait rien, mais qui malgré cela y laissèrent leur empreinte.

Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra.

✏ Ma chronique ♥ (pas encore écrite, mais vous pouvez foncer, il est supra méga génial !)

Lire la suite…

 

Publicités